L'Habitat à Pontrieux


Historique

 D’origine médiévale, Pontrieux doit sa création à son site de fond d’estuaire. Au début du XVe siècle, à la suite du sac de la forteresse de Châteaulin-sur-Trieux et du village primitif, les habitants bâtissent un nouveau village sur les deux rives du Trieux, qu’ils relient par un pont. De cette période, il reste à Pontrieux quelques maisons à colombages du XVIe siècle (la Tour Eiffel). Épousant les méandres de la rivière, la ville va se développer à partir de ses deux places triangulaires reliées par un ruban de hautes maisons.

Au 18 et au 19 siècle, Pontrieux a été une ville très prospère : c’était le seul endroit où l’on pouvait  traverser le Trieux entre Guingamp et la mer (Pont Trieux…), donc un point de passage obligé ; le commerce était florissant, et les bateaux qui accostaient au Port transportaient des chevaux, du lin… Les grandes maisons à deux ou trois étages, groupées autour des places de la Liberté et Le Trocquer, et le long de la rue St Yves sont les témoignages de cette période faste, où la ville comptait plus de 2 000 habitants, grâce à la présence d’une main d’œuvre nombreuse (les laveuses notamment) qui logeait très souvent au dernier étage.
 
Puis, on construisit le pont de Lézardrieux… Pontrieux déclina, on édifia des maisons particulières qui s’écartèrent petit à petit du Centre Ville.
 
Pour résumer, l’analyse du patrimoine bâti de Pontrieux peut s’appuyer sur une typologie des immeubles considérés selon leur époque de construction. Ces types sont au nombre de cinq :
-          Les immeubles à pans de bois, peu nombreux
-          Les immeubles du XVIIIème siècle, ou dont l’architecture s’apparente à celle du XVIIIème : place Le Trocquer, rue St Yves, rue des Fontaines
-          Les immeubles du XIXème siècle : place de la Liberté, rue de l’Eperonnerie
-          Les immeubles de la fin du XIXe ou du début du XXème : anciens abattoirs, ancien CEG
-          Les immeubles du XXème siècle : Halte, par exemple…

Place Le Trocquer

Rue des Fontaines


Les lotissements

 Puis vint le tour des lotissements : Largencourt, HLM ; Traou-Mélédern, communal, si bien que les 102m², superficie de la commune, sont pratiquement tous occupés.
Cependant, la, municipalité de Pontrieux a créé un dernier lotissement de 28 lots, le « Clos du Guelzic », non loin du Centre Ville, des écoles, des collèges, du Port et des Commerces, avec une vue très intéressante sur la vallée du Trieux et les alentours du Port. Il reste encore 10 lots à vendre, au prix de 31 €/m² ; une seule condition : les maisons doivent servir de résidences principales, et non rester inoccupées 11 mois sur 12… Pour tout renseignement pour l’acquisition d’un terrain, il faut s’adresser à la Mairie : 02 96 95 60 31.

Le Clos du Guelzic